Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2011

Questionnaire de Proust : Mael Le Guennec

Mael Le Guennec est l'auteur de Que le sable m'emporte. Parce que nous n'aimons pas trop les portraits protocolaires, nous avons opté pour le Questionnaire de Proust pour vous présenter nos auteurs. Elle est la première à avoir essuyé la salve de questions loufoques (ah ! l'humour anglais, quand même !).
Quelle est ta vertu préférée ? L'humour.Quel est le principal trait de ton caractère ? Je ne sais pas.Quelle est la qualité que tu préfères chez un homme ? La franchise.Quelle est la qualité que tu préfères chez une femme ? La franchise.Quel est ton défaut principal ? L'indécision.Quelle est ta qualité principale ? Je ne sais pas.Qu'apprécies-tu le plus chez tes amis ? La gentillesse.Quelle est ton occupation préférée ? Faire la planche.Quel est ton rêve de bonheur ? Vivre dans un monde sans voitures.Quel serait ton plus grand malheur ? Il ne faut pas le dire, ça porte la poisse, non ?A part toi-même, qui voudrais-tu être ? Un oiseau migrateur.Où aimerais-tu…

Il faut prévenir les autres

De quoi ? De la parution du recueil de nouvelles de Sarah Taupin, pardi ! Une écriture claire et élégante pour des histoires captivantes, délicieuses ou palpitantes, où se côtoient inquiétude et pied de nez... Terriblement lunatique, tout ça !
Un avant-goût avec cette première proposition de couverture :Il faut prévenir les autres, mais pas avant avril 2012 !

Portrait chinois : Julia Germillon

Une bio d'auteur ? Pour quoi faire ? Plutôt que de nous raconter « ma vie, mon œuvre », Julia Germillon s'est présentée à nous par un beau jour d'hiver, mettant en avant ces «informations diverses mais cruciales» : «Je pratique le Hang, je médite chaque jour, j’aime la soupe miso (même celle aux pépites nucléaires !), j’anime des ateliers de théâtre et d’écriture pour des enfants en France, au Pérou et en Inde, j’aime danser la Danse des 5 rythmes, je suis folle de Berlin, je vais peut-être songer à éditer également ma pièce de théâtre...»

Forcément, ça donne envie d'en apprendre davantage ! Alors nous l'avons soumise à la question pour dresser ce portrait chinois...
Si tu étais un pays ? l’AtlandideSi tu étais un animal ? une marmotte
Si tu étais une chanson ?Babe I'm Gonna Leave You de Led ZeppelinSi tu étais un film ?The hours de Stephen DaldrySi tu étais un roman ?Le Petit PrinceSi tu étais un personnage fictif ? R2D2 dans Star WarsSi tu étais une devise ? je …

Julia Germillon sur le fil

Julia Germillon est l'auteur de Funambules, à paraître aux éditions Lunatique en janvier 2012.Quel est le titre de votre livre ? FunambulesComment l'avez-vous trouvé ?Comme ça.Est-ce important pour vous le titre ?Oui. Je voulais absolument avoir un seul mot.De quoi parle votre livre ?Je n’arrive jamais à répondre à cette question.Comment vous documentez-vous ?En lisant des livres, des magazines, en écoutant de la musique, en regardant des films, en surfant sur internet et en observant les gens (dont moi-même !).Combien de temps avez-vous mis à l’écrire ? Environ 1 an.À combien d’éditeurs l’avez-vous envoyé ?A une vingtaine.Quels ont été les retours des éditeurs qui l’ont refusé ?« Votre roman Funambules ne rentre malheureusement pas dans notre ligne éditoriale. Nous vous souhaitons bon courage pour la suite. » Certains étaient intéressés mais il aurait fallu le raccourcir d’au moins la moitié (ou bien payer très cher !).Comment sélectionnez-vous les éditeurs auxquels vous avez…

Grains de sable... morceaux choisis du texte de Mael Le Guennec

Morceaux choisis de la nouvelle de Mael Le Guennec, Que le sable m'emporte, en vente sur le site des éditions Lunatique et sur Amazon

Aujourd'hui, notre fils a ramené deux dessins, un pour maman, un pour papa. Tu ne sais pas comment lui dire que son père est peut-être mort, qu'en tout cas il a disparu et que, peut-être, il ne le reverra plus. Tu te dis qu'à son âge, il va oublier, un enfant apprend vite mais oublie aussi. Et dans dix ans il n'aura comme souvenir de son père que des photos de vacances dans l'album.
Quand ton fils te pose des questions, tu lui dis que je suis parti en voyage pour mon travail. En un sens, ce n'est pas un mensonge.
pp. 11-12

Mais je ne veux pas de cette vie aseptisée de mort-vivant. Le train-train endort, tue la passion, nous ferme les yeux... Qu'est-ce qu'il nous reste? Un salaire à la fin du mois pour payer le loyer, le chauffage, l'électricité, la nourriture, les vêtements, le médecin, les médicaments non remboursés,…

Mael Le Guennec, auteur Lunatique

Mael Le Guennec fait partie des auteurs Lunatique.Elle a bien voulu s'exprimer sur son texte,Que le sable m'emporte, paru dans la collection 36e Deux Sous.

Quel est le titre de votre livre ? Que le sable m'emporteComment l'avez-vous trouvé ?J'ai beaucoup pensé au désert en écrivant.Est-ce important pour vous le titre ? Oui.De quoi parle votre livre ? Il parle d'un changement radical de vie, de la volonté de vivre seul, de l'appel de la liberté et peut-être de l'impossibilité à être entièrement libre.Comment vous documentez-vous ?En cherchant sur Internet.Combien de temps avez-vous mis à l’écrire ? Une semaine étalée sur un an.À combien d’éditeurs l’avez-vous envoyé ? Un seul, vous (ceci n'est pas une blague).Comment avez-vous trouvé votre éditeur ? Sur AsforedÊtes-vous satisfait de votre contrat d’édition ?Oui.De quoi parlera votre prochain livre ? Je ne pourrais le dire qu'une fois écrit, car je ne sais pas si cette histoire va fonctionner.
Eh bi…

Petits bouts de la Véritable Histoire de la mienne, de Philippe Guyral

On ne vous présente plus La Véritable Histoire de la mienne(quoique !), en vente sur le site et dans tout plein de librairies dignes de ce nom.

Morceaux de bravoure :
Je voulais vous demander : comme ça fait trois ans que je travaille au black, que depuis j’ai pas eu d’augmentation, ni de sécu, ni de congés payés, j’ai pensé que vous pourriez peut-être éventuellement me déclarer cette année ?— Non. Je te dis non. Tout de suite je te dis non et je t’explique pourquoi… » Pas la peine, j’ai pigé tout seul : c’est facile à prononcer, y a que trois lettres dont deux fois la même, je comprends parfaitement pourquoi un con comme toi aime bien dire « non ».
Qu’est-ce que c’est que ça ? Une sorte de grosse bête de la forêt ? Qu’est-ce qu’elle guette ? Elle bouge pas ? Elle est morte, ou elle m’attend ? Ah non. C’est une broussaille qui voulait me faire peur.Coquine ! C’est bien, la marche en forêt. Mais c’est comme la marche normale. Ça fatigue aussi.
— C’est hier qu’on t’attendait, mon Didier… »C…

Mailles à l'envers, de Marlene Tissot

D'autres extraits de Mailles à l'envers, le prochain roman de Marlene Tissot vous sont ici proposés :

Les départs en vacances
L’habitacle gorgé de nos silences
Et le ronron du moteur
Parfois il arrêtait la voiture sur le bord de la route et s’éloignait pour pisser contre le tronc d’un arbre. Parfois sa pluie jaune acide dégommait une colonie de fourmi. Il s'appliquait à les viser au mieux avec l'air de se prendre pour Dieu, essorant son orage jusqu'à la dernière goutte. Puis il remballait sa bite et sa toute puissance et on repartait sur les routes cabossées, exiler nos désespoirs vers d’autres paysages.



Cet été-là
Avec Joël, on allait souvent se baigner à la rivière. Y avait pas grand-chose d’autre à faire avec cette chaleur. Sur le chemin, on maraudait des fruits pour notre goûter. Un jour on a réussi à choper un poisson et Joël s’est mis en tête de le faire griller. Évidemment, on avait rien pour allumer un feu. Mais il a dit qu’il avait pas besoin de connerie de br…

De Tissot au tricot

Ça faisait des mois qu'on l'attendait, et c'est fait, c'est signé, en cours de correction, avec déjà une jolie jaquette : Marlene Tissot nous a tricoté Mailles à l'envers pour l'hiver.
150 p., 16 €  ISBN979-10-90424-01-2
Une écriture pleine de suaveur, désenchantée et toute en grâce, pour nous conter les aventures impur'diques d'une jolie blondinette au pays du réel.Comment vouloir marcher droit quand tout va de travers autour de soi ?
(imprim'écran du blog de Marlene Tissot, photo de Marlene Tissot)
Morceau choisi :Peut-être des traces d’enfance

C’est pas exactement ce que je prévoyais de faire avec le rasoir. J’avais autre chose en tête quand je me suis enfermée dans la salle de bain. Mais faut croire que la lâcheté est un ingrédient majeur de ma composition. Alors j’ai laissé la vie couler dans les ruisseaux de mon corps et j’ai rasé. J’ai rasé mes jambes et en dessous de mes bras. J’ai rasé entre mes cuisses. J’ai rasé tout ce qui faisait des taches …

Le choix des libraires

Les libraires dansent avec Jésus, la preuve : questions décalées à Jérémie Lefebvre qui s'est gentiment prêté au jeu.
1) Qui êtes-vous ? !
Personne - comme tout un chacun -, ou, pour mieux le dire : une enveloppe finie autour d'un espace mental infini.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le temps de cerveau disponible en guerre contre lui-même.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Il avait besoin de se redire tout ça, tandis qu'il étalait de la confiture sur sa biscotte, pour se rassurer sur son niveau de conscience et, surtout, pour se supporter en train d'étaler de la confiture sur sa biscotte en même temps que des milliers d'autres gens qui, comme lui, se croyant plus malins que les autres, étalaient de la confiture sur leur biscotte tout en vérifiant leur niveau de conscience avant de se lancer dans une nouvelle journée à nager dans l'océan du ralliement et de l'imitation.

4) Si ce livre était une musiq…

Passage en Revue Rue Saint-Ambroise

Soucieux du succès (mérité) des auteurs ayant publié dans leurs pages, la Revue Rue Saint-Ambroise nous fait l'heur d'un clin d'œil dans leur article « livres en vue ».
Léna Ellka a vu deux de ses nouvelles sélectionnées par la Revue Rue Saint-Ambroise : L'Affaire de l'accent circonflexe (n° 20) et Remugles (n° 21).



Le Goût de la Crêpe au chocolat est son premier roman, publié chez nous ! (quels frimeurs, ces Lunatique !)
Fondée en février 1999, la Revue Rue Saint-Ambroise est l'une des rares publications françaises consacrées à la nouvelle contemporaine.
Pour en savoir plus sur cette revue, c'est là !

"Eloge de la petite édition", un article signé Pierre Jourde

Retrouvez l'article édifiant signé Pierre Jourde sur Le Monde diplomatique
http://www.monde-diplomatique.fr/2007/01/JOURDE/14336

Pierre JourdeProfesseur à l’université Stendhal - Grenoble - III. Auteur, notamment, de La Littérature sans estomac, réédition Pocket, Paris, 2003.

Morceaux choisis :
Il faut ajouter à cela un dense réseau de librairies. Beaucoup de leurs propriétaires organisent des rencontres avec des auteurs, sacrifient leur temps et leur argent pour défendre la littérature. Un tel système permet à de nombreux écrivains de vivre et de se faire connaître.
La diversité des maisons d’édition, aussi bien par la taille que par la spécialité, est un élément déterminant. Sans les petits éditeurs de littérature, beaucoup d’écrivains ne parviendraient pas à trouver leur place. Non que l’on publie dans les petites structures des ouvrages plus intéressants que chez Gallimard ou qu’au Seuil. Le choix n’y est, proportionnellement, ni pire ni meilleur. Mais elles exercent au moins quatr…

Le glossaire du bibliophile et de l'amateur de livres

Un lien où il fait bon papillonner de surprise en découverte :http://www.galaxidion.com/home/glossaire/


où l'on apprend notamment ce qu'est un anépistographe, un sac à livre, en quoi consister grecquer et tant d'autres merveilles...