Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2013

C'est vous qui le dites... à propos de Danse avec Jésus

Nous aimons toujours autant quand les lecteurs n'hésitent pas à prendre à leur tour la plume pour partager avec les auteurs (ou nous-mêmes) enthousiasme et réflexions. Ce soir, c'est Jérémie Lefebvre qui a reçu cette belle lettre à propose de Danse avec Jésus :   
« Bonjour,je viens de terminer votre roman ce soir. Merci pour ce bon moment, ce récit est riche et subtile. La foi est un sujet complexe souvent raillé, moqué. Le contre point psychanalytique est particulièrement réussi avec sa confluence irréparable vers un paradoxe. Le parcours de chacun des protagonistes avec les armes et les faiblesses de leur génération est vraiment bien vu, entouré par cette communauté. J'aime beaucoup le tragicomique voire le ridicule assumé, rendus avec justesse en contrepoint de l'absolu des quêtes et interrogations de ce petit groupe de prière. Tout cela avec une construction devenant de plus en plus complexe et saisissante, vous nous épargnez la prise de position. Et votre style sa…

La der des ders

Depuis plusieurs mois déjà, Terri(s)toiresdistille des extraits du roman de Thierry Moral, Fred Loram. Le dernier en date, fraîchement posté de ce jour, s'intitule « Aveux et langue de bois ».
Tous les extraits
Communiqué de presse

Des visages, des figures

Enfin ! Les vidéos et photos du Festival du Premier Roman de Laval (du 3 au 7 avril 2013) sont en ligne sur le site de Lecture en Tête
Nous y apercevons Marlene Tissot, invitée pourMailles à l'envers, ou Violaine Bérot, en résidence cette année à Laval.
Toutes les vidéosToutes les photos

Inconnu à cette adresse

C'était pourtant joli, Le Bas Livet, comme adresse. Mais à partir du 30 juillet, pour toute correspondance et vos envois de manuscrits, merci d'écrire à :

Éditions Lunatique10, rue d'Embas35500 Vitré



Adieu, cèdre ! Bonjour, pavés ! Le siège social change de cadre et de département, quittant la Mayenne pour l'Ille-et-Vilaine.


Visite virtuelle du Vitré(La rue d'Embas, ou d'En Bas, est le point rouge 1 sur la carte)

« Cette demeure est l'un des rares hôtels particuliers vitréens. Visible à partir de la rue, elle se situe originellement en fond de cour, puisqu'une construction la cachait à la vue. La tourelle polygonale hors œuvre de l'escalier à vis, dont certaines ouvertures sont obstruées, dessert à la fois le bâtiment principal, un second bâtiment latéral ainsi, vraisemblablement, que la construction qui donne sur la rue, par un système de coursières extérieures [...]. » (source)

Parole d'homme

Il y a quelques jours de ça, Thierry Moralse rendait à Arras pour une intervention en milieu pénitencier autour de son roman Fred Loramà l'initiative de l'ADAN(Association Des Auteurs du Nord).
Voici le compte rendu promis (ou in situ) :

Thierry retournera en prison le 19 septembre, à Dunkerque, cette fois.

C'est reparti pour 2014 !

Proclamation ce matin des heureux élus entre D et M, que devra lire le comité du Prix Littér'Halles 2014.
L'an dernier, le recueil de nouvelles d'Élodie da Silva, Mauvais Potage, faisait partie des 7 finalistes, et nous avait valu une escapade en Bourgogne.Aujourd'hui, c'est le recueil de Nadine Janssens,Histoires marmonnées, qui entre dans la danse.
Deux recueils estampillés Lunatique, et pourtant si différents ; le premier, bien ancré dans la réalité urbaine, avec un style qui swingue ; le second, tout en nébulosité, avec un style qui cingle.

Souhaitons à ces Histoires marmonnées de séduire autant que Mauvais Potage. Et, quoi qu'il en soit, toutes nos félicitations à nos auteurs !

Danza con Gesù

Juste pour la frime — parce que c'est une chouette nouvelle et que, oui, nous sommes fiers de lui —, Jérémie Lefebvre est actuellement en résidence à la Villa Médicis (Rome).Nous lui devons, entre autres, Danse avec Jésus (Lunatique, 2011), dont tout le monde s'accorde à dire le plus grand bien :
« Il fallait du courage pour s’attaquer à un tel sujet a priori moyennement vendeur – un courage partagé par l’éditeur, soit dit en passant.« L’auteur nous fait partager les interrogations, les joies et les angoisses d’une douzaine de ces personnages très attachants, aux noms prédestinés (Arlette Paradis, Jean Sauveur, Virginie Rameaux, Gérard Labbé, ou notre préféré : le couple Anne-Candy Buisson et Fabrice Ardant…). Lucide sur son époque et visiblement familier de ces petites communautés croyantes dont il maîtrise parfaitement le folklore (même s’il est un peu daté), Jérémie Lefebvre réussit à garder une distance à la fois ironique et bienveillante qui confère à ce roman une saveur t…

Que la montagne est belle

Le mois dernier paraissait le numéro d'été de Next, supplément culturel de Libération, dans lequel pas moins de huit pages, signées Xavier Houssin, étaient consacrées à Violaine Bérot.
Il est maintenant possible de lire en ligne l'article.

Des beaux délais

Avec l'été, les jours rallongent et... les délais de retour aussi. Pas question de fainéanter pour autant, mais les manuscrits parviennent à une cadence telle qu'il est devenu impossible de répondre dans les deux mois jusque-là claironnés.Si nous voulons tout lire avec application, nous devons nous accorder plus de temps.
Il vous faudra désormais patienter trois mois avant d'avoir une réponse.


J'en profite pour rappeler que si vous souhaitez que nous vous retournons un manuscrit refusé, il est impératif de fournir une enveloppe timbrée au tarif en vigueur. Nous conservons les manuscrits deux mois. Passé ce délai, ils sont détruits.

Enfin, dans la mesure du possible, n'oubliez de nous indiquer une adresse postale, un numéro de téléphone et une adresse e-mail valide.
Ajoutez à cela une présentation du manuscrit soumis et ce sera parfait !
Nous ne le répèterons jamais assez : consultez le cataloguepour vous faire une idée de ce que nous cherchons, aimons et publions.

Catalo…

Vive la rose et le lilas

Une belle surprise aujourd'hui que la découverte de ce blog qui se présente comme suit : « Chroniques culturelles au gré de l'actualité et de mes coups de cœur. Le titre du blog vient du refrain d'une comptine que l'on fredonne depuis trois siècles, Vive la rose. »
C'est le très beau portrait signé Xavier Houssinet paru dans le Next de l'été 2013 (on en parle ici !), qui a fait découvrir Violaine Bérot à la chroniqueuse de Vive la rose et le lilas. Une bonne chose, à en croire l'article publié à propos de Pas moins que lui.« Le livre est une réécriture de certains chants de l’Odyssée d'Homère, ceux consacrés à Pénélope. Pénélope, l’épouse ô combien fidèle, celle qui file le jour et défait son ouvrage la nuit. [...] Avec un style particulier, entre lyrisme et brièveté de la forme (de très courts chapitres rythment le texte), Violaine Bérotdit cette femme qui n’en peut plus d’attendre, qui, à la limite de la folie, du suicide, désire toujours Ulysse qu’ell…

« toute la puissance et la richesse de la pensée française »

Le Salon du Livre de Paris 2013, nous y étions. Ou presque : tout le catalogue sur l'étal de la librairie présentant la production des Pays-de-La-Loire, et deux auteurs en signature (Jérémie Lefebvre avec Danse avec Jésus, et Léna Ellka pour Le Goût de la crêpe au chocolat).Nous pensions, tout petits que nous sommes, être passés totalement inaperçus, Porte de Versailles. Et il faut bien croire que non, à en lire cet article : Le Salon du Livre ou l'enfer du décor.

Voilà. C'est dit. C'est même écrit. C'est lu. Et approuvé.Mais lisez donc l'article complet, fort réjouissant et bien troussé.

Le Prisonnier

À l'initiative de l'ADAN (Association Des Auteurs du Nord), Thierry Moral sera à Arras, demain (09/07/2013), pour une intervention en milieu pénitencier autour de son roman Fred Loram.

Nous avons hâte d'entendre (puis de vous rapporter) le récit de cette belle aventure.

Un livre fourmies-dable

Fourmies-dable critique d'Adrien de la vallée de Thurroch, comme toujours, qui s'étonne de la qualité de la langue. Et un clin d'œil à l'auteur (Denis Tellier) et à son éditeur (Lunatique), c'est toujours bon à lire !Critique lisible sur le site Libfly, communauté de lecteurs, où l'on trouve d'autres titres Lunatique décortiqués.

Pourquoi la petite édition connaît la crise

Un exposé très clair et détaillé pour mieux comprendre le travail d'un petit éditeur. Un grand bravo et un grand merci à son auteur, Pascal Galodé, dont nous reproduisons intégralement ici le billet.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA CHAÎNE DU LIVRE

Pourquoi la petite édition connaît la crise
Le monde du livre et surtout celui des petits éditeurs connaît une crise sans précédent.
Quelques vérités de terrain depuis 25 ans :1- Pour qu’un livre soit lu, il faut qu’il soit écrit ! (les auteurs)
2 – Pour qu’un livre soit lu, il faut qu’il soit édité ! (les éditeurs)
3 – Pour qu’un livre soit lu, il faut qu’il soit vendu ! (les revendeurs de toutes sortes)
4 – Pour qu’un livre soit vendu, il faut qu’il soit connu des revendeurs et des lecteurs.
5 – Pour qu’un livre soit connu des libraires, il faut un diffuseur/distributeur (commercial multi-cartes et service logistique et financier)
6 - Pour qu’un livre soit connu des lecteurs, il faut des prescripteurs (médias en tous genre et bouche à oreille)
7 - Po…

Corde à sauter et langue de Shakespeare

Le site Terri(s)toires continue de semer des indices pour retrouver la trace de Fred Loram qui, aujourd'hui, « a décroché du travail au noir pour gagner un peu d'argent. Il reçoit la visite plutôt inattendue d'une assistante sociale. »Assistante sociale et magouille en tous genres
L'occasion de découvrir un nouvel épisode tiré du roman de Thierry Moral. Le quatrième, déjà.Retrouvez tous les épisodes sur cette page.

Et bonne lecture !

On se régale à Fourmies

Dernier salon (pour nous) de la saison, Trame(s) se distinguait ans conteste des autres par l'originalité du lieu : l'écomusée du textile et de la vie sociale de Fourmies.

En revanche, ce qui ne changeait pas de d'habitude était la qualité de l'accueil, la gentillesse et la prévenance des organisateurs, et la diversité des exposants. Un gros merci à tout le monde, donc, public compris, pour cette belle journée au bon goût de maroilles et de tarte au sucre.Clin d'œil particulier à Libfly et à Annie-France Belaval.Et puis, que serait un salon sans les auteurs ? OK, nous n'avons pas fait que parler littérature, et alors ?

En amont du salon, il y eut des animations, dont des ateliers de dessin (Sébastien Naert du Téètras Magic) ou de collage (Tmor, alias Thierry Moral !) :

Sur la photo, les dessins ont été réalisés par des enfants ; sur celle du dessous, par Sébastien Naert, dans l'esprit du spectacle Maxence Bollet l'âme du Leïka :

Et voilà ! Le spectacle est …