Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2015

Phare d'eau

Il a plu ! Mais le week-end dernier ne se résume pas qu'à quelques feuilles au vent ou gouttes d'eau. Les Sportiviales sont un salon singulier. D'abord, parce qu'il est l'un des rares à mêler sport et littérature ; ensuite, parce qu'il se déroule dans la ville où siègent les éditions Lunatique.Cette année, c'est Thierry Moral qui était invité.




Première séance de dédicaces impromptue, le vendredi soir, aux 3 Comptoirs, tandis que dans la rue couraient les participants à « La Sportiviale, Portes du trail ».Le samedi fut plutôt tranquille. Les amis ont défilé sur le stand. Merci à tous ceux qui ont fait un détour par le stand Lunatique, et pas seulement pour piocher dans le panier à bonbons !Le soir, Thierry avait besoin de répéter le spectacle. On ne peut pas dire : les spectatrices se sont littéralement jetées à ses pieds. Voilà qui augurait du succès du lendemain.
Dimanche après-midi, à 16 heures, la salle du premier de l'Office du tourisme s'est peu …

Phare breton

Manifestation unique en son genre, Les sportiviales à Vitré mêlent épreuves sportives (trails, randonnées, ateliers sportifs) et animations culturelles (expositions diverses, marathon de photos, déambulation, salon du livre).À noter la présence de Stéphane Prat, le Manchot Épaulard et, de fait, de nombreux éditeurs de qualité : Les Carnets du Dessert de Lune, Le Petit Pavé, la revue Kanyar, pour ne citer que les copains.

Lire l’article paru dans Ouest-France

Thierry Moral est notre invité. Il parlera de Fred Loram, bien sûr, et fera une lecture de Phare intérieur.Un avant-goût de ce qui vous attend sur le stand ?




Une bouffée d'art

Lundi, Journal d'un fœtusfaisait encore des siennes. Le blog Sortir06 a assisté au spectacle. Coup de cœur !

« Un délicieux moment d’art, comme on les aime, offert par l’artiste Achille Morio au Centre Culturel de la Providence.  Merci. » 
Vous pouvez trouver le petit livre de Benjamin Taïeb à la librairie La Briqueterie


À Arras, sur « des chemins littéraires originaux, novateurs, engagés »

Le salon du livre d'expression populaire et de critique sociale, ce sera comme tous les ans, le 1er mai sur la Grand'Place à Arras.

« L’association Colères du présent existe depuis quatorze ansQuatorze ans qu’elle agit pour faire connaître et développer le champ littéraire particulier qui la préoccupe autant dans les secteurs de la bande dessinée, de la jeunesse que des secteurs plus généralistes.Quatorze ans qu’elle explore des chemins littéraires originaux, novateurs, engagés. Le livre, les mots, l’imaginaire mis en avant sans cesse s’inscrivent dans un champ en perpétuel labour : l’expression populaire et la critique sociale. Littératures monochromes ou bigarrées, apaisées ou sauvages, analytiques ou purement sensibles ; les livres ici ont une teinte, une matière, une texture, une couleur qui les différencient.Quatorze ans aussi qu’elle mêle ses livres d’actions vers des publics dits « empêchés », éloignés de l’écriture et de la lecture, tenus à l’écart des manifestations cu…

Nice boy

C'est ce soir, au Centre culturel de la Providence (Nice) que se jouera le destin du Fœtus de Benjamin Taïeb.Une représentation unique, proposée par La Semeuse, pour un texte qui ne l'est pas moins.


Ce sera également l'occasion de rencontrer Benjamin et de constater que, depuis qu'il n'est plus lui-même un fœtus, il a fait son chemin.

Pas cochon, la Boucherie littéraire !

Les Beaux Jours de la petite édition ont illuminé les premiers jours d'avril. Un salon encore tout jeune – il fêtait ses 5 ans cette année –, dont la réputation s'est rapidement établie sur la foi d'une organisation solide et le choix d'invités de grande qualité. La liste est longue, et le mieux encore est de jeter un œil sur le programme.
Chaque année, deux éditeurs sont mis à l'honneur. Lunatique était une petite privilégiée, son stand jouxtant celui de Gros Textes et faisant face à celui des Carnets du Dessert de Lune !