Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2016

« On pourrait aller emmerder le vieux ? »

Samedi après-midi, Philippe Vourch dédicacera son tout nouveau (et tout beau) romanLa Mort embrasse mal.
Rendez-vous donc vers 17 heures à la Droguerie de Marine66, rue Georges-ClémenceauSaint-Servan-sur-Mer, 35400 Saint-Malopour faire la connaissance de Quentin, Lilly, le vieux, les potes et Philippe, bien sûr !
Un avant-goût de ce qui vous attend ?Anton, Yan, Alban, et moi, Quentin, sommes allongés au sommet du talus qui borde la voie ferrée, coude à coude, impassibles au milieu des hautes herbes qui nous dissimulent. Nous guettons, sans un bruit. C’est la dernière semaine des grandes vacances. On est tous réunis, quatre copains d’école, du même quartier depuis qu’on est tout gosses. Dans quelques jours aura lieu la rentrée, au collège, et on sait déjà qu’on sera séparés. On se retrouvera durant les récrés mais, même si on a juré promis craché que rien ne nous éloignerait, je suis inquiet. Après délibération, nous avons décidé de finir ces vacances en beauté, de faire une dernière act…

L'hiver des Éternels FMR

Du 5 décembre 2016 au 2 janvier 2017, la Halle Saint-Pierre (2, rue Ronsard 75018 Paris, le musée d'art brut au pied de la butte Montmartre) accueille L'Œil d'or et se copains éditeurs, de plus en plus nombreux, toujours aussi talentueux pour s'en mettre plein les yeux.
Horaires et jours d'ouverture :du lundi au samedi de 11 h à 19 h, le dimanche de 12 h à 18 hFermeture à 16 h le 24 et le 31 décembre. Fermeture complète le 25 décembre et le 1er janvier.
Les Éternels FMR proposent, le temps des fêtes, un échantillon de la production de 65 éditeurs alternatifs, pas ou peu visibles en librairie.Des livres rares et précieux, tous conçus dans une démarche artisanale et se singularisant par leurs texte et par leur forme.Les Éternels FMR seront accompagnés d'une exposition reprenant le travail graphique présent dans certains ouvrages. Pour cette édition, c'est la graveuse Sarah d'Haeyer et la plasticienne Bérengère Vallet qui seront mises en valeur.
Liste des édi…

« Le meurtre serait-il la passion première chez l’être humain ? »

Nous croyons que le bourreau est laid, nous croyons que le bourreau a toujours l’apparence de l’ogre ou encore qu’il est dissimulé sous la cuirasse de Darth Vador. Le bourreau peut être beau comme à l’image de l’ange, s’appeler Monika ou Alfredo Astiz, El Ángel Rubio de la Muerte, et torturer hommes, femmes et enfants. Pour Astiz, la dictature des militaires argentins lui offrait des proies, le confortait lui aussi dans l’ivresse d’une parfaite impunité, dans un sentiment de liberté. Lui, qui venait d’un milieu aisé, avec une certaine éducation, est devenu un monstre.


Dans son roman, La toute petite fille monstre, A. S. Nebojša nous raconte l’histoire d’une fille de 16 ans, fragile comme du verre, qui deviendra un bourreau, une criminelle de guerre. Avant le conflit des Balkans, Monika survit, se bat pour manger à sa faim, la culture semble quasi absente de sa vie. Pourtant, comme pour Astiz, la guerre va permettre à ses pulsions agressives, meurtrières, de se libérer, de devenir un mo…

« Voilà le malaise instauré dans la tête du lecteur. Et pour longtemps. »

Dans la campagne normande vit un « troupeau de bêtes féroces ».Inspiré d'une réalité violente et douloureuse, Le Collège de Buchy (de Jérémie Lefebvre) est un récit extrêmement dérangeant, âpre et sans concession. Il raconte le calvaire d'un jeune garçon, victime de harcèlement pendant sa scolarité, notamment lors de son entrée en sixième.« Un coup dans l'estomac pour le plaisir de me voir fondre en larmes. »Devenu adulte et père, le narrateur se souvient, avec une précision aiguë des brimades verbales autant que physiques des élèves de la classe, de l'insupportable indifférence des enseignants à l'exception du professeur de musique ; ressasse sa souffrance et exprime sa soif de vengeance, sa haine vivace aujourd'hui encore.Sans volonté d'atténuer ni d'oublier, le narrateur livre avec brutalité la cruauté des uns et des autres (tous nommés) à son égard, le supplice des intercours, du trajet en car, des séances de sport ; terriblement incisif et éprouvé.…

Chien errant

Ce mois-ci, Thierry Moral sillonnera les Hauts de France, ses livres sous le bras, son talent en bandoulière.Il y aura plusieurs salons du livre : Lumbres le 13 novembre, Loos le 26. Chaque année, au mois de novembre, la ville de Loos organise un Salon du livre particulièrement attendu par les amoureux de la lecture.Ce rendez-vous incontournable de la saison culturelle vous attend en présence de plus de 150 éditeurs et écrivains. Tous les publics et tous les âges peuvent ainsi profiter de nombreuses animations : séances de dédicaces, rencontres, débats, forum, ateliers... Un vrai moment de convivialité !
Et se jouera le 18 novembre, à 20h30, la première du spectacle Vie de chien, à la Ferme (Villeneuve d'Ascq) à l'invitation du Théâtre d'à CôtéThéâtre d'à côté.Autre date : le samedi 26, à 19h00, à l'Hôtel de Guînes (Arras), dans le cadre de Colères du Présent.Pour en savoir plus
Le texte paraît en janvier 2017 sous la forme d’un livre illustré par Bertrand Arnould da…

roman, tristesse, harcèlement, adolescence, violence, haine, collège, grand-mères, sauvagerie, musique, sport

Jérémie Lefebvre nous plonge dans la violence quotidienne qui règne au collège de Buchy, en Seine-Maritime. Le narrateur, qui entre en 6e, est complètement désemparé face à la cruauté des élèves de sa classe qui s'arrangent pour que les adultes de l'établissement ne voient rien. Le harcèlement s'exerce en dehors des heures de cours : dans le car de ramassage scolaire, pendant les récréations, dans les couloirs, à la cantine, dans les vestiaires... Le seul professeur que le narrateur apprécie est Mme Peterson qui enseigne la musique. Elle a une qualité essentielle aux yeux du narrateur : elle sait tenir sa classe. En outre, le narrateur chante bien. Par contre, il souffre énormément dans les autres cours et notamment sur un terrain de sport ; les cours d'EPS sont un supplice pour lui. Il vit avec sa grand-mère, une femme douce, axée sur la religion, qui ne comprend pas vraiment ce que vit son petit-fils au collège. A la fin du roman, on retrouve le narrateur adulte, il…

En novembre, Montpellier fait ZALon

Pour ceux qui ont la littérature visséeà la moelle épinière,Pour les curieux,Le rassemblement littéraireoù tout le monde tient la vedette.ZAL 2016Cette année, Lunatique sera représentée par Perrine Le Querrec, accompagnée de Gersende Michel pour lire des extraits de L'Apparition. Donc, forcément, ce sera bien.Vous pourrez soutirer une dédicace à Perrine sur le stand librairie.Ce serait dommage de rater ça !